AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Intrigue en cours ici !

 

Pensez à voter pour Kill Them All sur les top-sites en page d'accueil.

Merci !

 

 

 

Nouveau design, réalisé par Lyam de Teresys, nouvelle fiche de partenariat, nouveaux logos également!


Partagez | 
 

 A la recherche du passé d'un certain sorcier...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Sam 29 Mai - 11:51

Les retrouvailles avec sa mère ont été émouvante... Remplis de larmes et de joie. De tristesse et de secret. Mais rien, non rien ne pouvait lui faire plus plaisir. Bien sûr, son père n'était pas là. Il était tout simplement mort, mort pour la terreur, pour la soumission et le pouvoir d'un certain mage. Il était mort... Et Luna ne se posait qu'une seule question, une seule. Pourquoi ?

Certes, cette question ne ressuscitera pas son père. Cette question ne la rendra peut-être pas heureuse mais... Elle saurait pourquoi, pourquoi ce mage faisait tout cela, pourquoi il ordonnait de tuer. On disait beaucoup de chose sur lui, on croyait savoir ses raisons mais... Luna voulait les entendre d'elle-même. Elle voulait voir cet homme, dans les yeux, et lui demander "Pourquoi ?"... En fait, elle avait passé les deux dernières semaines à y réfléchir, à analyser tout ce que l'on savait de lui. Et maintenant, malgré le peu d'information qu'elle a sur lui... Elle a l'impression de la connaitre... Une illusion complètement irréalisable. Elle le savait...

Mais elle se demandait pourquoi elle y pensait tout le temps... Pourquoi la mort de son père l'avait marqué jusqu'au plus profond de son être. Elle n'arrivait pas à faire son deuil, elle n'arrivait pas à lui dire au revoir... Peut-être parce qu'avant qu'il ne soit capturé... Elle ne lui avait justement pas dit un "Au Revoir". Maintenant, dans son esprit, le bourreau avait remplacé la victime. Alors, il faudrait, même avec tous les risques que cela comporte
Trouver ce bourreau et lui dire une sorte "d'au revoir" pour avoir l'âme en paix. Il le faut.

Mais Luna n'était pas si stupide, elle devait d'abord récolter le maximum d'informations, elle devait apprendre l'histoire de ses mages, la comprendre. Connaître l'essence de leur pouvoir, leurs faiblesses et leurs forces pour ensuite en savoir un peu plus sur ce fameux Natan et sur tous ceux qui l'accompagne. Pour enfin lui poser la question qui lui brûlait les lèvres et être prête à se défendre. C'est vrai, ses pouvoirs n'étaient pas exceptionnels, elle n'était pas une fière et puissante lionne comme sa mère, elle ne possédait par la force d'un éléphant... Non, elle possédait seulement la discrétion du moineau et la ruse du renard. Contre quelqu'un qui peut vous faire flamber en un clin d'œil... Ca ne fait pas vraiment le poids. Mais qui sait ? Qui sait ?

En tout cas, s'était pour toutes ses raisons à la fois que Luna se trouvait au pied de cette immense falaise. La roche faisait un barrage presque impénétrable pour ceux qui n'avait pas beaucoup d'agilité, ou de force. Les parois étaient escarpées, dangereuse, mortelle. Luna comprenait pourquoi un village de mage y était autrefois perché. Elle avait eu cette information de la par d'un moineau vivant non loin d'ici. La jeune femme ressentait un mélange d'appréhension et de peur, mais pour ce qu'elle comptait faire, en plus d'être normal... Ses sentiments ne la gêneraient pas. Elle se concentra et en moins d'une seconde. Il n'y avait plus de Luna. Mais seulement un moineau blanc, presque de la même couleur que la roche. Alors, Luna commença à sautiller. Comme tout bon moineau elle était passée maître dans l'art du sautillage. Elle grimpait à une vitesse modérée les roches sans que cela ne lui pose aucun problème. Luna mettait à profit chaque petit recoin, chaque morceau de terre pleine. Elle avançait doucement, son petit corps risquait à chaque moment de tomber... Et puis, quelques graines par ci par là ne faisait de mal à personne.

Mais, c'est en haut de la falaise que cela devenait dangereux. Les vents étaient violents. Aucun autre oiseau à part le majestueux aigle ou l'imposant condor ne pouvait monter aussi haut fasse à des vents si violents. C'est pour ça que le vaillant petit moineau Luna se terrait et profitait de chaque moment calme pour avancer... Car si elle tombait... Les vents l'emporteraient. Question prédateurs... Elle n'avait aucune criante. Son camouflage était parfait.

Au bout de quelques temps, elle parvint enfin à monter tout en haut de la falaise. Le village ne commençait pas tout de suite. Il y avait d'abord une petite forêt d'après le moineau... Luna se retransforma, et là... Elle eu un hoquet de surprise. La beauté des lieux était splendide, elle arrivait à voir toutes les Terres d'Orion dans un seul ensemble. Sa tenue de danse ondulait dans le vent, sa capuche non remontée laissait entrevoir ses cheveux couleur de blé flottant eux aussi dans le vent... Mais, elle avait une mission. Elle embrassa une nouvelle fois du regard les douces landes et se mit à se concentrer. Elle devait faire un vide complet de ses sentiments, chose non aisée... Ses mains en position de prière, elle s'agenouilla. L'odeur des sous-bois au printemps lui chatouilla le nez, se qui la déconcentra de plus belle. Mais finalement, au bout d'une poignée de minutes à rester immobile. L'image de la jeune flemme se flouta. Une petite boule de poil brune jouait avec sa queue sur le sol. Luna dans son pelage d'été était heureuse. Mais, elle fila à vive allure dans le sous-bois. Presque indétectable grâce à sa fourrure, son ouïe hyper développé, son odorat performant lui permit de retrouver son chemin rapidement enfin... Après quelques souris dévorées, évidemment. Son instinct de renard lui soufflait un danger potentiel mais elle ne l'écouta pas. Elle sortit du sous-bois et commença à déambuler entre les maisons tout ses sens en alerte.

Le village était en ruine, les maisons tenaient miraculeusement debout et ça empestait la mort. Cela créa de vives sentiments chez Luna, elle qui prônait tant la vie. A un tel point qu'elle faillit redevenir humaine. Mais elle tenait le coup, elle fouilla quelques maisons, seulement quelques meubles rongés par les vers, des tas de cendres et des traces de combats. Rien qui ne pouvait l'aider. Pourtant, dans une maison... Elle renifla une drôle d'odeur, l'odeur d'un métal. Elle fouilla, et au bout d'un moment... Ce mit à creuser. Une petite chaînette dépassait de la terre et Luna la déterra. Il s'agissait d'un fin collier, d'argent oxydé. Au bout de se dernier... Il y avait une petite pierre, elle était orange et violette tout en gardant une couleur translucide. On dirait qu'une ombre y siégeait... La petite renarde la mis sur son cou avant d'avancer vers une autre demeure en ruine... Et là, ce fut le choc.

Trois squelettes humains... Leurs os étaient nus et blanc, ils portaient encore des vêtements tâchés de sang... Luna ouvrit de grands yeux et glapis de peur, se précipitant hors de la demeure. Complètement effrayé, le poil hérissée elle oublia toute sa prudence et n'arriva pas à garder sa forme de renarde. Elle se transforma en humaine, le collier en argent attaché à son cou, elle n'arrivait pas à détacher ses yeux des et restait paralyser par la peur et le dégoût.



(Pour sa tenue ~~ : )

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Naoki Toyama
SUPER Mowdette!
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 21
Localisation : AU PAYS DES SCHTROUMPFS *O*

Tell Me Baby
Je suis: Cogiste
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Mar 1 Juin - 21:44

[An Cafe - Smile Ichiban II Onna]

    Pourquoi avais-je pris la décision d'aller dans ce fameux village abandonné des Mages, il y a bien longtemps de cela, alors qu'il était réputé pour être particulièrement difficile d'accès, même pour un Cogiste ? On aurait pu penser que c'était par vanité ou orgueil, défi, curiosité. Peut-être y avait-il un peu de tout. En tout cas, je pense que la principale raison pour laquelle j'entreprenais cette idée stupide et sans intérêt tenait sa source dans l'ennui. Il fallait que je brise la monotonie des jours paisibles que je coulais. Des combats, certes. Des prises de risque, certes. Mais rien ne faisait battre mon cœur à tout rompre, rien ne faisait monter l'adrénaline dans tout mon corps, rien ne m'effrayait. J'étais en manque de sensations fortes. Sûrement m'étais-je habitué à tort au danger. Je savais que je frôlais parfois la mort. Mais cette fin ne m'effrayait même pas. Je n'avais aucun but, dans ma vie, et c'était bien là le problème. Je ne pouvais que me raccrocher à Natan Jefferson, et poursuivre le désir fou furieux de l'assassiner pour venger ma mère. Après tout, tout était de sa faute, non ? C'était ce que disaient tous les rebelles qui m'entouraient, et ils avaient raison. Je l'avais détesté à un point inimaginable, à la mort de ma génitrice. Mais cette haine s'était peu à peu muée en un mépris qui me laissait presque indifférent. Cet homme était écœurant. Point. Alors la seule chose que je pouvais faire était de tuer tous les opposants, un à un, jusqu'à ce que la situation s'inverse, et que les rebelles gagnent. Mais ceux qui se révoltaient n'étaient pas de bonnes personnes pour autant. Il y aurait certainement un fou assoiffé de pouvoir dans le tas, qui s'emparerait d'Orion, et se plairait dans la dictature. Bref.

    J'espérais simplement que cette escalade de falaises vertigineuses fasse bouillir le sang dans mes veines.

    Cela faisait quelques heures que je courais à une allure modérée. Je ne m'étais pas arrêté. C'était un des nombreux avantages d'être Cogiste : nous étions presque infatigables. J'arrivai donc aux pieds de l'immense à-pic. Je levai la tête. Wow. C'était... haut. Je marchai le long de la paroi rocheuse, prenant le temps d'examiner l'aspect de chaque façade. Sur la droite, les rocs étaient pratiquement impraticables. Balayée en permanence par un vent d'Est particulièrement violent, la pierre était devenue beaucoup plus lisse qu'ailleurs, et offrait moins de prises. J'hésitais. Le centre avait l'air très simple sur le début (de nombreuses irrégularités dans la roche), mais avait un passage extrêmement difficile d'après ce que je pouvais en juger. La fin, en revanche, semblait un peu plus aisée, sans pour autant être une partie de plaisir. Sur la gauche, la partie du milieu m'avait l'air plus simple...

    Je trottinai jusqu'au bas de la paroi. J'allais commencer par le centre, puis aller à gauche. Bon. J'allais surtout faire au feeling (de l'a-drénaline, de l'a-drénaline !).

    J'avais un très mauvais souvenir de la hauteur et du vide. Je n'avais pas eu à renouveler l'expérience souvent, mais il y avait toujours un moment où je me mettais à trembler en me souvenant de la chute que j'avais fait à 16 ans... sans compter ce qui avait suivi. Si je n'étais pas tombé, j'aurais peut-être pu sauver ma mère. Bah. On ne pouvait pas changer le passé. C'est ainsi avec un pincement au cœur, certain que j'allais dominer ma peur, que je m'attaquai à l'escalade.

    Comme prévu, le début fut d'une facilité déroutante. Le vent ne soufflait très fort qu'en haut des falaises, aussi n'étais-je pas déstabilisé, et ce n'était pas 8 malheureux mètres de vide qui allaient m'effrayer. Je ralentis la cadence à partir du 9eme mètre, le temps de chercher des prises. M'étirant au maximum pour atteindre une petite irrégularité qui pouvait offrir un appui pour ma main droite, je finis par réussir à y accrocher deux de mes doigts. Je montai mon pied gauche sur une prise assez élevée, puis poussai et me saisis d'une autre prise de la main gauche. L'appui de mon pied droit était assez haut, ce qui me permit de me hisser encore un peu.

    J'y prenais du plaisir et de l'amusement. Mes muscles jouaient avec aisance, et je les sentais s'échauffer lentement, sans se presser. A cinquante mètres de hauteur, je manquai de peu de tomber. Lorsque je me rattrapai, trois mètres plus bas, je tremblais de tous mes membres, et j'eus du mal à reprendre le fil.

    A la fin de mon escalade, j'étais pantelant - étonnant pour un Cogiste -, et j'avais largement eu ma dose d'adrénaline. Je vous épargnerai tous les incidents qui survinrent. Le cœur battant, je me hissai sur la terre ferme et avançai de quelques pas avant de m'effondrer sur le sol à plat ventre, haletant. Mes mains étaient moites, écorchées, pleines de sang. J'étais trempé de sueur et tremblant, ce à quoi je n'étais pas du tout habitué. Chacun de mes muscles était douloureux. Je me sentais courbaturé. Mais, malgré tout cela, je souriais. J'étais heureux. Heureux d'avoir relevé le défi que je m'étais lancé. M'être dépensé de telle manière m'avait débarrassé de toutes ces pensées parasites qui habitaient les Hommes en quasi-permanence. J'étais vidé, euphorique. Comme si plus rien ne pouvait m'arriver. Je fermai les yeux et laissai aller ma tête contre le sol avec un sentiment de satisfaction que je n'avais pas connu depuis longtemps.

    Je restai étendu là pendant des heures ou, peut-être une quinzaine de minutes, je n'aurais su le dire. Je tournai sur le flanc de manière à me mettre sur le dos. J'étais tellement bien que je n'avais pas envie de bouger un seul de mes muscles. Après m'être fait violence pour m'arracher à ce confort, je me redressai en position assise avant de me mettre debout, le temps de reprendre mes esprits. Mes vêtements me collaient à la peau. J'ôtai mon tee-shirt mouillé et le fourrai dans une ample poche de mon pantalon. Ainsi torse-nu, je m'étirai longuement en bâillant, comme si je venais de me réveiller le matin. Le simple coup d'oeil que je jetai derrière moi suffit à me couper le souffle. Le paysage était magnifique. Bouche bée, je clignai des yeux plusieurs fois, comme si mon esprit me jouait des tours. J'avais une vue fantastique sur les terres d'Orion. Je restai béat d'admiration de longues minutes, sans me lasser de cette merveille de la nature.

    « Bon, mon grand, bouge-toi l'fion, pensai-je en secouant la tête pour me ressaisir. Y a un village de mages abandonné qui nourrit des légendes à quelques centaines de mètres de toi et tu cherches même pas à aller voir ! »

    Je ne mis pas longtemps à trouver les vestiges des maisons qu'occupaient autrefois des Mages. Il suffisait de traverser une forêt, et, étant doté d'un sens de l'orientation tout à fait acceptable, je ne me perdis pas.

    - Eh bah, dis-je en haussant largement les sourcils, découvrant les restes brûlés des habitations. On les a pas ratés !

    Je fronçai le nez en avançant parmi les ruines. J'avais une très bonne idée de ce qui s'était passé ici il y a bien longtemps. Combien de familles avaient été exterminées sans aucune pitié ? La stupidité de mes ancêtres était à la fois exaspérante et agaçante. Ils avaient eu la frousse de se faire défoncer par des gens plus forts qu'eux, voilà tout. J'avançais parmi les décombres lorsqu'un bruit anormal m'alerta. Une espèce de glapissement terrifié. Un animal ? Quand bien même, qu'est-ce qui aurait pu l'effrayer ou le faire souffrir à un tel point pour qu'il pousse un tel cri ? Étonné, les mains dans les poches, je me dirigeai vers la source du bruit. Un... renard ? Je cherchai des yeux ce qui lui donnait un air aussi terrorisé (que je n'avais encore jamais vu sur un tel animal). Rien. Sûrement s'agissait-il de quelque chose à l'intérieur. Je me tordis le cou et aperçus un enchevêtrement de squelettes à l'intérieur de la bâtisse. Si j'avais raison, je n'avais aucun doute sur le fait je n'avais pas affaire à un simple animal sauvage mais à un Métamorphe. Même si je n'en avais pas vraiment besoin, j'obtins la confirmation de mes dires dans la seconde. Assailli de trop d'émotions pour maintenir sa concentration plus longtemps, l'inconnu avait craqué. Intrigué par l'aspect que prendrait le canidé, je m'approchai d'un pas. Ah. Mon homme était en fait une femme. Elle avait l'air effarée.

    - Joli collier, fis-je remarquer en désignant d'un coup de menton le bijou qui pendait de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
http://arrouh-crock.forumactif.org
Naoki Toyama
SUPER Mowdette!
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 21
Localisation : AU PAYS DES SCHTROUMPFS *O*

Tell Me Baby
Je suis: Cogiste
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Sam 26 Juin - 14:13

[Dylan ?]
Revenir en haut Aller en bas
http://arrouh-crock.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Mar 6 Juil - 21:05

[Oui ! Oui, pardon, je suis désolé >< je m'atelle à la tâche de suite ! Pardon ><]

Luna se retourna vers l'inconnu, elle ne l'avait même pas remarqué tant sa peur était grande. Il y avait... Il y avait... Non, elle se releva d'un seul bond et partit se réfugier vers l'inconnu. Elle alla même jusqu'à prendre son bras. Puis d'une voix étranglée :

-Il y a... Il y a... C'est... Ils sont morts !

La jeune femme, qui n'avait encore jamais vu un mort de sa vie possédait un regard dément, ses yeux étaient écarquillés et terrifiés. Son cœur battait plus vite que jamais et pendant un moment, elle crû qu'elle allait frôler la crise cardiaque. Puis... Doucement, en entendant le souffle régulier de l'homme, elle se calma. Tout doucement, avant, une nouvelle fois, de se reculer d'un bond. Elle avait été rassurée, terrifiée et surtout intriguée par ce jeune homme.

Il avait réussi à la suivre, ce qui était déjà pas mal du tout. Mais avait-il au moins de bonnes intentions ? Se pouvait-il qu'il soit un horrible et grand méchant bonhomme ? Il avait complimenté son collier... Il était décoiffé ? Il était... Attendez, c'est de vrais cheveux ça ?

Tout cela vous paraît confus ? Et bien c'est le cas ! Dans la tête de la pauvre petite Luna, rien n'allait. Elle avait bondi à plusieurs mètres de l'inconnu et se tenait désormais sur ses gardes. Prête à fuir ou combattre, enfin... Combattre ! Prête à glapir et mordiller le jeune homme... Ou à lui picorer le crâne ! Ce qui était une arme très efficace ! Si, si je vous le jure ! Bon, trêve de plaisanteries. Luna était donc sous le choc et complètement paniquée, elle en tremblait ! Ses idées se mélangeaient les unes avec les autres et son crâne lui faisait de plus en plus mal... Elle réussi tout de même, après une grande inspiration :

-Qui êtes-vous ? Répondez ! Je suis... Je sais me battre ! Vous ne me faîtes pas peur ! -Très jolie menace n'est-ce pas ?- Répondez ! Que faites-vous ici !?

La peur la faisait trembler, la faisait paniquer. S'était la toute première fois qu'elle vivait ce genre de situation. Elle priait secrètement pour que sa mère vienne à son secours sous sa forme de lionne... Mais s'était peine perdue. Puis, petit à petit... Luna se calma. Elle se recentra et mis toute cette énergie futile et gaspillée à profit pour analyser la situation :

L'homme devait être doué, il avait réussi à venir jusqu'au village. Il était donc un ennemi potentiel et dangereux. Deuxièmement, il ne l'avait pas encore attaqué, ce qui était bon signe donc s'était peut-être quelqu'un de neutre... Ou même un allié ! Troisièmement, mieux valait discuter que combattre, la discutions nous permet d'apprendre toujours plus et de faciliter la fuite...

Après ces mûres réflexions, une étincelle brilla dans les yeux de Luna. S'était là, et seulement là que son interlocuteur pouvait voir que finalement, Luna n'était pas une pauvre folle incapable. Toutes ses émotions avaient convergé dans la même direction. La peur s'était transformé en énergie, la panique avait fait place à la détermination et son côté pacifiste avait reprit le dessus. Rien ne pouvait plus l'arrêter.

Elle soupira une nouvelle fois, recentrant une dernière fois ses forces avant de prononcer, d'une voix douce et déterminée :

-Veuillez m'excuser, j'ai paniqué. C'est la première fois que... Que je vois de vrais... Enfin, vous voyez -elle montra du menton la bâtisse renfermant les restes humains- Je m'appelle Luna... S'il vous plaît, pardonnez-moi. Je panique facilement...

Elle sourit à l'inconnu, tout doucement, ses yeux s'étaient calmés mais sa position n'avait pas changé... Elle était prête à tout absolument tout... A part peut-être l'absurde mais ça...

-Que faîtes-vous en ce lieu désolé ? -elle laissa passer quelques secondes...- En fait, merci pour le compliment.

Elle souriait avec douceur à l'inconnu. Sa concentration maintenue à son maximum. Le vent balaya la scène et le sable s'envola. La longue robe de Luna voletait tranquillement emportant avec elle quelques mèches folles. La jeune métamorphe replaça sa capuche sur sa chevelure... Ainsi, dans le vent, elle ressemblait beaucoup plus à une apparition qu'à une humaine mais ça... Qui s'en souciait ?


[Voilà, encore désolé... Il me faut compter un léger temps de dévérouillage...]
Revenir en haut Aller en bas
Naoki Toyama
SUPER Mowdette!
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 21
Localisation : AU PAYS DES SCHTROUMPFS *O*

Tell Me Baby
Je suis: Cogiste
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Ven 9 Juil - 15:35

[Mais non t'inquiète pas xD LM.C - Rock the LM.C]

    - Il y a... Il y a... C'est... Ils sont morts !

    - Ah ben oui, ils sont morts et archi morts...
    répondis-je d'un ton égal, en arquant un sourcil.

    Je ne voyais pas d'autres raisons : cette femme était d'une sensibilité peu commune pour une habitante d'Orion. Elle ne devait pas avoir vu beaucoup de cadavres dans sa vie - ce qui était un exploit en soi, vu que le pays était plongé en pleine guerre -, sinon, elle n'aurait jamais manifesté une réaction aussi violente à la simple vue de squelettes. Je sentis la curiosité s'insinuer en moi et enfler progressivement, tandis que j'observais la progression des émotions de l'inconnue. Elle était horrifiée, c'était évident. Elle allait même jusqu'à attraper par le coude une personne qu'elle ne connaissait absolument pas - quoique ce contact m'ait surpris, je n'avais pas cherché à me dégager, trop occupé à analyser les expressions de son visage. Si celles-ci n'avaient pas été aussi flagrantes, j'aurais eu bien du mal à les comprendre : à force de tourner la tête comme ça, pour regarder non seulement ma petite personne mais aussi les enfants défunts, elle allait sûrement attraper un torticolis. J'attendis patiemment qu'elle se calme, une main dans la poche (l'autre en ayant été délogée contre son gré). Ce qui ne tarda pas à venir. Le rythme effréné de son pouls sembla enfin s'apaiser, et elle se décida à me regarder dans les yeux.

    Je ne cillai pas, tentant de lire ses pensées dans ses prunelles. C'était tellement facile ! Elle était totalement déstabilisée, et venait de se rendre compte de ses faits et gestes. Elle lâcha mon coude et fit un bond en arrière sans cesser de me fixer d'un air apeuré. La vue des squelettes l'avait vraiment énormément affectée, et j'avais peine à le croire. De mes 22 ans d'existence, je n'avais encore jamais vu quelqu'un d'à peu près adulte prendre peur de cette manière. C'en était comique - mais je ne jugeais pas nécessaire de rire aux éclats devant la terreur de la jeune femme. Je me contentais donc d'un grand sourire.

    - Qui êtes-vous ? Répondez ! Je suis... Je sais me battre ! Vous ne me faites pas peur ! Répondez ! Que faites-vous ici !?

    Je fronçai les sourcils, abandonnant mon rictus amusé. Elle était gonflée de me dire ça, quand même ! C'était pas moi qui arrivais en hurlant, qui lui attrapais le bras comme un forcené et commençais à me faire des films sur son identité ! Et voilà qu'elle me menaçait, l'autre !

    - T'es pas obligée de m'agresser parce que t'as la trouille, tu sais, lâchai-je d'un ton irrité et un peu froid - fait assez rare -, en plaçant ma deuxième main enfin libérée à son emplacement initial. Je veux bien te répondre, pas la peine de t'exciter comme ça et de me dire tous les deux mots de répondre...

    Je n'étais pas connu pour être susceptible, aussi me calmai-je sans vraiment m'en rendre compte. Ma curiosité était bien trop présente pour que je crache sur la fille et pour que je m'en aille sans demander mon reste. Comment allait-elle donc réagir ? Elle se concentra - facile de le comprendre, elle fronçait les sourcils et fixait un point inexistant derrière moi, on aurait presque dit que de la fumée sortait de ses oreilles -, puis décontracta ses muscles et soupira. Elle s'excusa, se justifia, puis se présenta avec un petit sourire. Je haussai franchement les sourcils. Elle n'était pas seulement intrigante, elle était carrément bizarre. Elle venait me demander de l'aide au bord des larmes, me hurlait dessus, puis faisait sa gentille fifille toute douce. Elle était schizophrène ? Je battis des paupières le temps de reprendre mes esprits. Ainsi donc, elle n'avait vraiment jamais vu de cadavres. Respect. Une schizophrène doublée d'une ermite.

    - Que faites-vous en ce lieu désolé ?

    ... C'était étrange, de la voir me demander ça en me menaçant puis en parlant comme si elle écrivait un livre.

    - Au fait, merci pour le compliment.

    - Ah... Euh... De rien, répondis-je en clignant des yeux. Je restai silencieux quelques instants, puis repris : T'es quand même vraiment bizarre...

    Trop bizarre pour ne pas être sincère. Quelques secondes s'écoulèrent, puis je repris possession d'un immense sourire.

    - Bon, alors je vais te répondre avec un peu de retard. Naoki Toyama, 22 ans, Cogiste, tu me fais tout sauf peur, enchanté de faire ta connaissance. J'avais bien compris que tu avais paniqué, t'inquiète pas, t'es excusée. De rien pour le compliment. Et si je suis ici, c'est parce que je m'ennuyais. Et toi ? Pourquoi es-tu ici, et à quelle Famille t'appartiens ? Je pencherais pour Métamorphe ou Cogiste. Sinon, tu n'aurais pas pu parvenir jusqu'ici. Ou alors, tu peux être une Mage.

    Je me demandai si elle allait me croire. J'avais été sincère, mais ma réponse était tellement biscornue qu'elle pouvait très bien me prendre pour un imposteur et se barrer en courant. Enfin. Si ce n'était pas une Cogiste, j'espérais pour elle qu'elle ne penserait pas être capable de me distancer à la course. Même si c'en était une, elle aurait du mal. N'ayant aucune particularité - se rendre invisible, etc. -, j'avais juste des capacités physiques surhumaines. Et la vitesse était mon point fort. A l'entraînement, à Blackpowl, j'étais le meilleur ! Haha ! Même que d'abord ! (J'avais bien le droit d'être fier de moi.)
Revenir en haut Aller en bas
http://arrouh-crock.forumactif.org
Natan Jefferson
Admin sadique
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 22
Localisation : Derrière mon pc 8D

Tell Me Baby
Je suis: Mage
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Mer 13 Oct - 15:43

[Dylan m'a dit sur Msn qu'il avait arrêté le RP... Je te laisse déplacer quand t'auras vu ♥]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Bien que les blessures cachées rongent mon cœur,
    Maintenant, pendant que je me recueille dans les ténèbres,
    Ton image ne cesse d'accabler mon esprit ...


    Opening de Vampire Knight


    Natan Jefferson = Jude Taylor = Matthew Armyanski


L'est beau mon avatar hein?
C'est Ahn sur S.o.S RPG qui l'a fait 8D.
Revenir en haut Aller en bas
http://kill-them-all.forumactif.com
Naoki Toyama
SUPER Mowdette!
avatar

Messages : 163
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 21
Localisation : AU PAYS DES SCHTROUMPFS *O*

Tell Me Baby
Je suis: Cogiste
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Mer 13 Oct - 16:25

[Ok, son compte est à supprimer donc ? ^^ Je déplace sa présentation ou pas ?

Je verrouille simplement, j'ai pas accès aux Archives xD]
Revenir en haut Aller en bas
http://arrouh-crock.forumactif.org
Natan Jefferson
Admin sadique
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 16/04/2010
Age : 22
Localisation : Derrière mon pc 8D

Tell Me Baby
Je suis: Mage
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   Mer 13 Oct - 16:35

[D'accord, 'vais modifier les permissions. Pour son compte on peut le supprimer, oui. Je m'en charge aussi.]

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Bien que les blessures cachées rongent mon cœur,
    Maintenant, pendant que je me recueille dans les ténèbres,
    Ton image ne cesse d'accabler mon esprit ...


    Opening de Vampire Knight


    Natan Jefferson = Jude Taylor = Matthew Armyanski


L'est beau mon avatar hein?
C'est Ahn sur S.o.S RPG qui l'a fait 8D.
Revenir en haut Aller en bas
http://kill-them-all.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la recherche du passé d'un certain sorcier...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche du passé d'un certain sorcier...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill Them All :: Posts RPG terminés-
Sauter vers: