AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 

Intrigue en cours ici !

 

Pensez à voter pour Kill Them All sur les top-sites en page d'accueil.

Merci !

 

 

 

Nouveau design, réalisé par Lyam de Teresys, nouvelle fiche de partenariat, nouveaux logos également!


Partagez | 
 

 Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jude Taylor
Mnésique | Don't forget...
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Mer 21 Avr - 14:29

[J’inaugure la partie RPG 8D ! Allez… P!nk, U + Ur Hand]

    - Qu’est ce que t’en penses toi, Sunburn ?

    Sunburn ? Mon cheval. Ma jument, précisément. Une paint-horse à la robe pie noir. Splendide bête, à laquelle je m’étais attachée depuis que je l’avais. Généralement, quand je n’avais rien à faire, je parlais. Toute seule, oui. Et j’étais justement dans un de ces débats très intéressants, que j’entretenais avec moi même, en cet instant précis.

    - Mouais… T’as peut-être raison… Moi je pense que s’ils existaient, les extra-terrestres, ils auraient déjà pris contact avec nous… Ou peut-être qu’ils n’ont pas les moyens de venir nous voir ? Dans ce cas là, c’est dommage, parce que je suis sure qu’ils doivent être trop gentils. Mignons, je sais pas. Mais gentils. Mais… N’empêche que s’il y en avait… Je pense que des Médiums auraient fini par le savoir ? Oh ! Si ça se trouve ils nous le cachent ? Mais quel intérêt ils auraient à faire ça ? Je sais pas trop… De toutes manières, je pense qu’on nous cache pas mal de choses. Je les imagine avec des ailes… Comme j’aimerais savoir pouvoir voler… Ca doit être génial, hein ? Pouvoir aller où on veut, quand on veut, être libre comme l’air…
    Un batiment attira mon attention. Ho ! Génial ! Une auberge ! J’ai faim ! Pas toi ? Oui je sais j’ai tout le temps faim mais… Bon on s’arrête.

    Je tirai avec douceur sur les rênes de ma monture, descendis de la selle, et laissai Sunburn détachée. Je l’avais depuis longtemps, et je savais qu’elle ne se sauverait pas. J’entrai donc dans l’auberge, dans le but de manger quelque chose. Nous n’étions pas très loin de Blackpowl, la Capitale du royaume. L’endroit était à moitié plein, les personnes étaient en train de discuter calmement. J’accordai un sourire joyeux au tavernier qui se révélait être mignon. Il devait avoir une trentaine d’années maximum. Seulement, j’eus juste le temps d’ouvrir la bouche qu’un paquet de six gardes fit son entrée. J’en déduis rapidement qu’ils étaient Médiums, puisque l’un d’eux me montra du doigt, en marmonnant un « elle » peu sympathique. Je fis glisser ma paume de main droite jusqu’à la poignée de mon épée, prête à me battre si besoin.
    Le truc du moment, c’était de se pointer dans n’importe quel endroit public, et d’arrêter n’importe quelle personne suspectée d’oser ne pas être d’accord avec le grand, le puissant, le génial Mage qui nous gouvernait. Peu prudent de ma part, je le reconnais. Les six me fixaient. Je souris innocemment et déclarai :

    - Bonjour ! Je peux vous aider ?
    - Toi. Suis-nous.


    Haha. Mais bien-suuuur. Et puis quoi encore ? Cent balles et un mars ? Ils s’approchaient de plus en plus de moi, leurs épées sorties, eux aussi. Ah. Crotte. Je me suis sauvée en courant. En arrivant, j’avais remarqué une fenêtre ouverte. Elle était juste assez large pour me permettre de me glisser dedans rapidement et de sortir. C’est ce que je fis. Je pus alors constater que trois des Gardes étaient Cogistes, puisqu’ils avancèrent en un temps record, si vite que je les vis à peine bouger. Tellement vite que d’ailleurs, j’eus tout juste le temps de faire un mouvement, que je me retrouvais plaquée contre le sol, les mains derrière le dos. J’entendis un déclic, puis je sentis du métal froid contre mes poignets. D’habitude, j’avais au moins le temps de faire quelque chose ! Là, j’avais été plutôt ridicule, voir ridicule tout court. Tout en continuant à réfléchir, menottée, je me relevai, cinq lames pointées sur moi. Autant vous dire que je n’allais pas risquer de me sauver, dans un tel moment. Ils m’ordonnèrent de récupérer mon cheval et eux grimpèrent sur leurs montures respectives.
    Le trajet fut beaucoup trop rapide à mon gout. Nous franchîmes les portes de Blackpowl, puis nous arrivâmes au Château. La bâtisse était immense et raffinée. Seulement, quand on savait qui était dedans, l’envie d’y entrer passait immédiatement. Ils me retirèrent mon épée ainsi que le fourreau qui l’accompagnait. J’avais un petit poignard dissimulé mais… Ils le trouvèrent aussi. Je me sentais nue comme un vers, ainsi désarmée, vraiment. J’étais bien ennuyée à vrai dire. Trois de mes copains s’en allèrent. J’observais les couloirs puis les immenses escaliers, retenant obligatoirement chacun des petits détails que je pouvais remarquer. Si j’arrivais à m’échapper, je saurais quel chemin prendre pour rejoindre l’extérieur. Si j’arrivais à m’échapper… Je n’avais pas peur, certainement pas. Mais je tenais à ma peau. Nous nous arrêtâmes alors, à la fin d’un couloir, devant une grande porte fermée. Un autre homme arriva, déclarant « qu’il était occupé » et que nous devrions donc attendre un moment. Il ? Qui ça, il ? J’avais bien ma petite idée, mais en attendant, je posai à mes agresseurs une question qui me dérangeait :

    - Dites, vous en pensez quoi, des extra-terrestres ?
    - Hein ?
    - Vous croyez qu’ils existent ?
Revenir en haut Aller en bas
Joey D. Jones
Admin psychopate • Bras Droit de Natan Jefferson
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 16/04/2010

Tell Me Baby
Je suis: Mnésique
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Mer 21 Avr - 16:19

    - Le premier qui dit encore ne fusse qu'un seul petit mot qui me contrarie, je lui arrache les tripes, lui les fait manger avant de lui arracher les yeux et de l'accrocher à un poteau pour qu'il agonise là. Compris?

    Autant mes paroles étaient très faciles à comprendre, autant, pour la suite du chemin, on put entendre le joyeux chant des petits oiseaux contents de revoir le printemps. Il fallait dire, que manger ses propres tripes ne devaient pas être très agréable, ni agoniser les yeux crevés attaché à un poteau, il était vrai. Pourquoi étais-je en rogne? Eh bien, trois hommes que j'avais réussi à attraper SEUL s'échappèrent alors qu'ils avaient QUATRE gardes autour d'eux. D'abord, j'avais été compréhensif. "Vous êtes nuls... Pourtant, c'est moi où il y a un Cogiste dans le tas? Nom de Dieu, p****n quoi! Vous êtes NULS!" Ensuite, l'un ou l'autre essaya de s'argumenter. Plus ils essayent de se rattraper, plus on pouvait observer mes veines ressortir. Alors, j'avais sorti cette phrase peu sympathique, je l'avoue. Maaaiiiis, elle avait répandu l'effet voulu pour la suite du voyage : le silence.

    Arrivés à la capitale, toujours aucun homme ne pipait mot. Je me retournais subitement vers eux - ce qui en fit sursauter plus d'un - avant de déclarer qu'ils étaient bien vite impressionnable. Ou bien c'était moi qui était si terrible que cela? Après tout, j'étais connu par beaucoup pour être un sanguinaire tyran... Huhu, tyran, je ne dirais quand même pas. Sanguinaire? Cela dépendait de mes humeurs. Il m'arrivait d'être un peu plus clément, les jours où j'étais nostalgique ou tout simplement de bonne humeur. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Alors, tant pis pour eux! M'enfin, ils n'avaient qu'à se tenir à carreau quand il le fallait. Ils voyaient bien, ces bougres là, qu'il aurait mieux valu qu'ils se taisent. D'ailleurs, en fait, par la suite, ils le comprirent. Sans doute avaient-ils encore besoin qu'on leur rappelle...
    Alors que je réfléchissais au fait que souvent, les gens oubliaient beaucoup de choses et que c'étaient une chance d'être Mnésique, je remarquai un soldat semblant très préoccupé. Il observait... mon torse. Je fronçai les sourcils "Mais qu'est-ce qu'il a?" pensai-je.Je posai à mon tour mon regard où se posait le sien depuis tout à l'heure. Quand je compris ce qu'il observait, je le fusillai du regard, lui faisant comprendre que si il n'arrêtait pas de me reluquer ainsi, la menace de tout à l'heure tenait toujours. Il se stoppa, dirigeant alors son regard autre part.

    En rentrant au château, le même soldat tenait une grande conversation avec deux autres compagnons. Un moment, ils arrêtèrent avant de reprendre plus bas. Ce qui attira bien sur mon intention

    - Eh, t'as vu, on dirait que Joey, bah il a été amoureux...
    - Pourquoi tu dis ça toi? Il a pas de coeur cte type.
    - Oui mais à son cou, il a un...
    Son regard croisa le mien, ce qui le fit taire
    - Un quoi?
    - Médaillon...


    Ce jeune homme, je ne l'entendis plus, du fait sans doute que toutes les fois où il apercevait mes yeux, c'était une envie de meurtre, qu'il lisait. Je n'avais pas soulevé, du fait que je ne voulais pas que les autres le sachent. Que feraient-ils si ils apprenaient que leur dirigeant, si froid, si machiavélique, si terrible n'était en fait qu'un coeur brisé? Ils en profiteraient bien, c'était sur. La seule chose sur laquelle quelqu'un pouvait espérer me faire souffrir moralement, c'était bien la perte de ma femme et de mon unique fille, ça oui. Pour le reste, mon coeur s'était barricadé, jusqu'à en devenir pierre.

    Une fois dans l'énorme bâtisse appartenant au grand Natan Jefferson, une jeune femme et un homme plus âgé accoururent à mes côtés. Je les écoutai, bien que je savais que ma patience n'était pas au rendez-vous. En même temps que d'écouter leur discours, je m'avançai vers la pièce principal, vers où Natan se trouvait pour lui annoncer que les hommes qu'il m'avait confié étaient une bande de bons à rien venant de laisser s'échapper trois hommes. Bref, que du bonheur. Les deux personnes de tout à l'heure étaient entrain de m'expliquer qu'ils étaient les seuls "survivants" d'une attaque de renégats. Sans les regarder, accélérant le pas, je commençai à m'énerver. Je vous épargne mes paroles, heureux soyez. Je hurlais quasiment. Pour ajouter un "INCAPABLES! MAUDITS SOYVEZ VOUS! VOUS N'ETES QUE DES IN-CA-PABLES", je me retournai brusquement vers eux avant de faire volte-face. Nous passions devant les grandes portes fermés de la pièce dont je vous ai parlé - ce qui voulait dire que Natan était occupé -, au croisement d'un couloir.

    - NE VOUS A-T-ON PAS DEMANDE DE RESTER DISCRETS? DES ESPIONS? VOUS SAVEZ CE QUE C'EST UN ESPION? NOM DE DIEU VOUS N'E...


    Je me coupai. Là, je fis quelques pas en arrière. Ce visage... Ce visage, angélique, souriant malgré le fait qu'elle allait sans doute se faire tuer... Ces cheveux blonds... Cette femme là... Un "Chloé" murmuré, seulement audible pour moi-même sorti de mes lèvres. Je m'étais arrêté, observant encore et encore cette jeune fille... Non, ce n'était pas possible. Je devais rêver, simplement... Pour en être sur, je m'avançai vers la demoiselle, le regard légèrement perdu, bataillant pour ne pas trembler. A en voir les gardes patientant, elle devait paraître devant Natan. Bref, elle devait mourir. Mais je ne pouvais pas me restreindre à cela. Je devais d'abord m'assurer de qui était elle. Alors, de ma voix habituelle - dure et froide - j'ordonnai aux hommes de la laisser

    - Laissez, Natan est occupé, je m'en charge moi-même. Vous - je me retournai vers la jeune femme, me battant pour ne rien laisser transparaitre à son égard - suivez moi.

    Je partis en direction de mes quartiers, endroit où j'étais sur qu'on ne me dérange pas. Il me fallait des explications et je les aurai. L'espoir que ce soit elle, grandissant en moi, me paniquait, car si ce n'était pas elle, rien, rien, ne pourrait me racheter.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Jump In The Fire
      With hell in my eyes
      And with death in my veins
      The end is closing in
      Feeding on the minds of man
      And from their souls within

    So come On! Jump in the Fire!

Revenir en haut Aller en bas
Jude Taylor
Mnésique | Don't forget...
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Jeu 22 Avr - 18:12

    A ma gauche, un garde. A ma droite, un garde. Devant moi, un garde. Derrière moi, le mur. Encore plus à ma gauche, une grande porte fermée qui par conséquent, la rendait très mystérieuse. Mais cependant, je n’avais pas tellement envie d’aller y jeter un coup d’œil, malgré mon immense curiosité. C’est d’ailleurs de derrière elle que, d’un coup strident, on pu entendre un cri aigu, très long, inhumain. Un ton glacial, puis de nouveaux cris. Et d’un coup, là, plus rien. Plus rien du tout. Gloups. Les extra-terrestres sortirent de ma tête d’un coup. Il fallait vraiment que je trouve un moyen de sortir d’ici, moi. Je ne tenais pas à finir de la même manière qu’une merguez sur un barbecue, voir pire. Enfin bref.

    De nouveaux cris de firent entendre, mais cette fois, à droite. Un drôle de type passa tout droit devant moi, criant après ses hommes je suppose, puis se tut d’un coup en me voyant. Je lui lançai un regard étonné. Il murmura quelque chose que je ne pus entendre, puis m’ordonna de le suivre, soi disant parce que « Natan était occupé ». Ho, quel dommage, il avait l’air tellemeeent sympathique, cet adorable petit Mage qui faisait griller la plupart des gens ! Ne me faisant pas prier, je suivis le type qui m’avait adressé la parole, et je pris soin de l’observer.

    Il n’avait pas cinquante ans, d’après moi, il était plutôt dirigé vers la quarantaine. Un teint assez bronzé qui prouvait qu’il passait pas mal de temps dehors, des cheveux longs bruns et frisés, et des yeux sérieux de la même couleur. Il portait une petite moustache ainsi qu’une courte barbe, aussi. Je n’eus, en tant que Mnésique, aucun mal à mettre un nom sur ce visage qui commençait à être vraiment connu un peu partout : Joey Jones. Bras droit de Natan Jefferson, et qui n’avait pas l’air d’être tout à fait sympathique. Pourtant, il me rappelait quelque chose, dont j’étais tout à fait incapable de me souvenir. Bizarre… J’étais certaine de l’avoir déjà vu, pas avec les journaux, ni aucune affiche, ni rien du genre. Non… Alors, si je l’avais déjà rencontré, c’était surement lorsque j’étais petite.

    Nous arrivâmes Dieu sait où. Les mains menottées, mes gestes étaient très, très, très limités. Seulement, je possédais toujours mon principal atout : mon cerveau. Mais bon, avec l’intelligence d’une Mnésique, face à un Mnésique, c’était tout de suite plus… Compliqué. Nous nous arrêtâmes. Face à lui, je pus alors observer le médaillon qu’il portait autour du cou. Il était en forme de cœur, et en argent. Jusque là, rien d’extraordinaire, sauf si on oubliait le fait que moi, j’avais un médaillon, moi aussi. D’après mes parents adoptifs, lorsqu’ils m’avaient trouvé, je le portais. Celui-ci était en argent, assez long, et un pendentif en forme de cœur était accroché à la chaîne. On pouvait y lire « A notre amour éternel. Chloé & Joey ». Quand on l’ouvrait, une douce mélodie qui se faisait de plus en plus lente avec le temps qui passait et usait le système, se faisait entendre. Je la connaissais par cœur, pour l’avoir écouté tellement de fois, petite… Ce Joey et cette Chloé, d’après moi, c’étaient mes parents. Mes vrais parents. Mes géniteurs. Mais, d’après le couple de Cogistes qui m’avait recueillie, j’avais été abandonnée, dans la forêt, seule, destinée à me faire dévorer par une quelconque bête sauvage. Je leur devais beaucoup. Seulement, j’ignorais qu’ils m’avaient toujours menti là-dessus. Ils n’avaient jamais précisé qu’à mes côtés, il y avait ma mère, morte, vidée de son sang. Ils ne m’avaient jamais dit qu’ils n’avaient pas cherché à répondre à l’homme qui avait désespérément hurlé mon nom à de maintes reprises, dans l’espoir de pouvoir resserrer sa petite fille, Emilie.

    J’étais plutôt près du type qui, d’après moi, finirait par vouloir me faire la peau et qui aurait de grandes chances d’y parvenir. Je n’arrivai pas à masquer la surprise qui me parcourut lorsque j’arrivai à lire sur son propre médaillon, sorti de son t-shirt - involontairement j’imagine – les mêmes phrases que sur le mien. Où l’avait-il trouvé ?

    - Ce médaillon… Où est-ce que vous l’avez eu ?
Revenir en haut Aller en bas
Joey D. Jones
Admin psychopate • Bras Droit de Natan Jefferson
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 16/04/2010

Tell Me Baby
Je suis: Mnésique
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Lun 24 Mai - 18:57

    - Ce médaillon… Où l’avez vous eu ?

    Où est-ce que je l’avais trouvé ? Eh bien, dans une petite bijouterie, se trouvant dans une petite ville, à côté de mon petit village, après avoir longtemps marchander avec le commerçant. Il m’en avait proposé d’autres, pouvant observer que mon budget n’était pas très élevé, mais rien n’y faisait. Chloé m’avait montré celui-là, une fois que nous nous promenions tout les deux, alors ça serait celui-là qu’elle aurait. Et grâce à ma persévérance, ce fut celui-là.
    Pour me demander où j’avais trouvé ce bijou, soit il fallait être très curieux et le trouver magnifique, soit déjà la connaître. Mon esprit fit vite le lien. Ca ne pouvait être qu’elle. Ma fille perdue et tant regrettée… Etait-ce possible après toutes ces années ? De la retrouver, là, par un pur hasard ? Ca ne pouvait être qu’elle. Ou sinon, c’était vraiment trop cruel. Au fond, peut-être était-ce tout ce que je méritais, que ce ne soit pas elle… Après tout, la plus part des gens me qualifiaient de monstre sanguinaire sans cœur ni conscience. Et, même si personne ne le soupçonnait, ma plus grande joie avait toujours été de vivre tranquillement avec ma petite famille. Mais non, il en avait été décidé autrement. Tout ça, à cause de moi… Je m’en voulais à en mourir. D’ailleurs, une fois que j’avais enfin quitté mes derniers espoirs, ma seule idée était de donner fin à ma vie. Voilà pourquoi je m’étais rangé du côté de Natan Jefferson. Mais pour finir, j’étais resté bel et bien vivant, rendant la vie encore plus dure qu’elle ne l’était pour des milliers de personnes. Alors, pouvoir m’imaginer une fraction de seconde que Emilie Jones se trouvait juste en face de moi… A cet instant, je me rendis compte que j’aurais pu la tuer, ou du moins que quelqu’un d’autres aurait pu le faire. D’ailleurs, elle venait d’échapper de peu à Jefferson.
    A toutes ces idées, mes mains commencèrent à trembler, et pour une fois, on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. J’observai chaque détail de son visage. Tous, me disait déjà quelque chose et plus j’y repensais, plus mon visage se décomposait. Je voulais tellement y croire d’un côté, mais de l’autre j’avais tellement peur de me tromper, même si, au fond, cela me semblait impossible.
    Bon après tout, ça ne pouvait être qu’elle. De toute façon, tôt ou tard quelque chose effacerait les quelques doutes qu’il me restait. Je décidai de dégager la jeune fille de ses fers, après avoir soigneusement fermé la porte – si c’était bien ma fille, c’était une Mnésique tout comme moi et il valait mieux s’en méfier. Ca lui prouverait sans doute que je ne lui voulais aucun mal, du moins c’est que j’espérai. Je ne savais pas quoi lui dire, par où commencer. Toute ma vie, j’avais été quelqu’un de discret sur ce qui était de ma vie. Pas que j’étais timide ou associable, non, juste que je ne parlais pas de moi, à point c’est tout.
    Je ne lâchai plus cette jeune fille des yeux, attendant ses prochaines réactions, toujours un peu perdu dans mes pensées. Pour elle, je ne devais être qu’un simple inconnu ou bien me connaissait-elle de nom et me prenait-elle comme un de ces s**auds servant Natan… Je ne fis plus rien d’autres, m’égarant de plus en plus dans de lointaines pensées.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Jump In The Fire
      With hell in my eyes
      And with death in my veins
      The end is closing in
      Feeding on the minds of man
      And from their souls within

    So come On! Jump in the Fire!

Revenir en haut Aller en bas
Jude Taylor
Mnésique | Don't forget...
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Ven 28 Mai - 18:28

[Hallelujah – Shrek Soundtrack. Ca correspond bien au post et en plus… JLE JOUE A LA GUITARE è_____é]

    Un long silence suivit mes dernières paroles. Un silence lourd, très lourd. Je voyais les secondes défiler les unes après les autres dans mon esprit. Je ne quittais pas des yeux Joey Jones, qui devenait de plus en plus bizarre au fur et à mesure qu’il – je suppose – se perdait dans ses pensées. Puis, il se rapprocha de moi. J’aurais bien aimé reculer, mais il y avait un mur juste derrière moi. Il était armé, et en plus, je doutais fort que, menottée, j’avais beaucoup de chances de m’en sortir face à lui qui faisait bien une tête de plus que moi, qui mesurait à peine plus d’un mètre 65.

    Contre sans toutes attentes, au lieu d’ouvrir la bouche ou de se montrer agressif, violent, il approcha ses mains des miennes et m’ôta les bracelets de fers qui me coupaient la circulation. Je massai mes poignets endoloris. [Tryo – L’hymne de nos campagnes] Le bras droit de Jefferson était maintenant tout proche de moi. Je n’avais plus aucun doute : son médaillon était le même que le mien. C’était impossible. A moins qu’il l’ai volé ? Non. Sinon il l’aurait vendu, il ne l’aurait pas gardé autour du cou. D’après mes parents adoptifs, je le portais à la naissance. A vrai dire, ils l’avait pris sur le corps de ma défunte mère, pour me le laisser à moi, sa fille qui plus tard, deviendrait la leur, mais je l’ignorais…

    Je réfléchis de plus belle. J’éliminais à la vitesse de l’éclair les raisons éventuelles de la raison pour lesquelles il portait ce médaillon. La plus plausible qui s’offrait à moi était que Joey Jones, connu pour sa capacité à tuer des gens de sang-froid était… Quelqu’un de ma famille. Un oncle, un ami de la famille. Mon père peut-être… D’autant plus que… J’avais l’impression de connaître son visage. De l’avoir déjà rencontré, il y a longtemps, très longtemps. Quand j’étais petite, peut-être.

    Alors, je passai mes mains derrière mon cou, de manière à décrocher la chaine en argent. Avec précaution, je gardai le médaillon dans ma main gauche, et j’ouvris le cœur. Un mécanisme se mit automatiquement en marche, comme toujours. On pouvait apercevoir tout l’intérieur tourner, lentement, au fur et à mesure qu’une douce mélodie se faisait entendre. Je la connaissais par cœur, à force de l’avoir écoutée, quand j’étais triste, surtout à partir de mes douze ans, quand j’entrais dans l’adolescence…

    Puis, la musique se tut. Je relevai les yeux vers l’homme qui pour ainsi dire, me tenait compagnie. J’espérais provoquer chez lui une réaction. Je remis la chaine autour de mon cou et re-rentrai le médaillon à l’intérieur de mon (léger!) décolleté. D’une voix douce, lente, je pris à nouveau la parole, espérant que cette fois, il me répondrait…

    - J’ai toujours eu ce collier… Comment cela se fait-il que vous ayez le même ?
Revenir en haut Aller en bas
Joey D. Jones
Admin psychopate • Bras Droit de Natan Jefferson
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 16/04/2010

Tell Me Baby
Je suis: Mnésique
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Mer 21 Juil - 14:38

[Les 3 Unforgiven ♥]

    Elle réfléchissait. Normale, pour une Mnésique, ou pour toutes personnes se trouvant dans sa situation, allez-vous me dire. Et pour tout vous dire, je faisais de même. Qui l'avait retrouvé? Qui me l'avait enlevé? Ceux qui avaient tué sa mère, ma femme? Je n'en savais rien. Mais je voulais savoir. Or, sur le coup, tout mes songes étaient confus et flous, comme si mon esprit ne savait pas sur quoi s'arrêter.
    La jeune fille se mit en mouvement. Je me questionnai une fraction de seconde, le temps de comprendre qu'elle ... enlevait son collier. Non, pas le sien, celui de Chloé. Mes yeux, miroir de l'âme, laissèrent transparaître toute la peine que j'éprouvais encore pour la perte de ma femme, mais également celle de ma fille. Je n'observais plus la demoiselle, mais le médaillon qu'elle tenait précieusement, comme s'il était un petit animal fragile. Comme pour se dire que ça allait me faire réagir, elle l'ouvrit délicatement. Depuis combien de temps je ne l'avais plus écouté? Je n'osais plus, l'écouter. Parce que je savais bien, que je ne m'en remettrai jamais.
    Je continuai à observer le mécanisme qui jouait ce si bel air. Cet air qu'elle aimait tant... J'avais beau être un homme, un dur pour beaucoup même, la tristesse pouvait toujours m'atteindre. A tel point que je sentis une perle descendre lentement le long de ma joue. J'étais impuissant contre ça. Et c'était sans doute ce qui me faisait le plus de mal. Ce que j'aurais voulu, ce que j'ai espérer pouvoir juste une fois, la ramener à la vie, le temps de lui dire une dernière fois que dans toute ma vie, jamais je n'avais autant aimé quelqu'un. Pour lui dire que c'était elle, toute ma vie. Juste sentir une dernière fois son parfum, sa peau si douce et chaude, la sentir en protection, dans mes bras. D'autres fois, j'imaginais ma fille encore en vie. Je me demandais comment elle était devenue, où elle était, ce qu'elle pouvait bien faire. Si... si elle savait. Qu'est-ce qu'on pouvait bien lui avoir dit? Est-ce que des personnes auraient osé lui raconter que c'était eux, ses parents? Est-ce qu'ils auraient vraiment osé lui mentir? Oh... c'est vrai que je ne pouvais pas vraiment me vanter d'être quelqu'un de très honnête. Mais, si j'avais du récupérer une fillette de deux ans, eh bien je lui aurais dit la vérité sur ses parents. Du moins, ce que j'en savais.

    La musique cessa. Après un court temps de battement, la jeune fille prit la parole à nouveau, espérant sans doute que je lui dise quelque chose. Je relevai la tête vers elle, les yeux encore trop humides, la mine basse. Je ne savais quoi lui répondre. Rentre dans une grande explication, embrouillée car c'était un événement incroyable pour moi? Non, vraiment pas envie. Rien ne me venait à l'esprit. Difficile à croire, pour un Mnésique. Je plongeai mon regard noir dans le sien. Elle avait tout, vraiment tout de Chloé. A croire qu'elle avait fait un bébé toute seule, peut-être...
    J'observai encore quelques secondes la demoiselle se trouvant en face de moi. Je me rendis compte que depuis tantôt, je voulais la toucher. Peut-être pour me persuader que ce n'était pas qu'une machiavélique illusion, un infâme rêve faisant espérer le pauvre homme seul. Je levai doucement la main droite, juste pour effleurer sa joue. Je ne pus m'empêcher de murmurer "Emily...".

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Jump In The Fire
      With hell in my eyes
      And with death in my veins
      The end is closing in
      Feeding on the minds of man
      And from their souls within

    So come On! Jump in the Fire!

Revenir en haut Aller en bas
Jude Taylor
Mnésique | Don't forget...
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Jeu 19 Aoû - 11:22

    [N&SK – Ailleurs.]

    Cette fois-ci, j’obtins plus ou moins une réponse. Silencieuse, certes, mais j’avais réussi à le faire réagir. Cela revenait, d’une certaine manière, au même. J’étais Mnésique, ne l’oubliez pas, je retenais tout ce que je voyais, sentais, lisais, ou autre. Tout ce que je pouvais percevoir. J’adorais étudier les comportements des gens et j’avais lu de nombreux livres de psychologie, alors autant vous dire que sur ce sujet là, j’étais bonne.

    Visiblement, ce médaillon lui rappelait quelque chose. Quelqu’un, certainement. Cette Clémentine, qui était-ce ? Sa femme ? Sa sœur ? Quelqu’un de sa famille ? Avait-elle… Un quelconque lien avec moi ? Car plus il restait ainsi silencieux, plus son visage s’emplissait de tristesse, plus je m’efforçais de m’en convaincre. Joey Jones cachait quelque chose. J’étais bien décidée à le savoir, vu que j’aurais mis ma main à couper que j’avais raison.

    Et puis, là, il s’avança vers moi. Je ne bougeai pas lorsqu’il tendit sa paume vers mon visage, je frissonnai juste au contact de sa peau fraiche. Et puis, il murmura un prénom. Emily, il me semble. Je ressassai dans mon esprit trois, quatre fois, ses paroles discrètes, pour m’en certifier. Emily. Etrange. C’était là un prénom que j’avais toujours adoré, et qui me rappelait quelqu’un. Impossible de me souvenir qui, je devais être jeune. Encore avec mes vrais parents, avant que ceux-ci ne soient retrouvés morts, tous les deux, et que monsieur et madame Taylor ne m’adoptent…

    Je m’efforçai de ne rien lui faire remarquer, du style "hey, qu'est ce que vous faites?!" après son geste surprenant, et, calmement, d’une voix douce, je lui répondis :

    - Emily… Qui est Emily ?

Revenir en haut Aller en bas
Joey D. Jones
Admin psychopate • Bras Droit de Natan Jefferson
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 16/04/2010

Tell Me Baby
Je suis: Mnésique
In My Head...:
Fade To Black:

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Sam 16 Oct - 19:39

    - Emily… Qui est Emily ?

    Ma main se resserra d'un coup. Ce que j'avais pu être bête. C'était normal, c'était prévisible, qu'ils ne gardent pas son nom. Elle était encore trop jeune pour pouvoir dire comment elle s'appelait, pour se rappeler aussi que ce n'était pas un abandon mais bien un meurtre qui l'a rendu orpheline.
    "Un jour je tuerai ces salopards", murmurai-je, la gorge serrée. Je décrochai totalement de la réalité. Mon regard était vide, sans pour autant que la lueur de tristesse étant née tout à l'heure ne disparaisse. Je retournai encore et encore chacun des moments que j'avais pu passer avec ma fille, celle qui était en face de moi mais qui ne pouvait me reconnaître. Je me revois encore, dans les bois, hurlant de toutes mes forces, ne faisant plus attention à la douleur de mes cordes vocales, m'en foutant royalement si je devais me les arracher pour retrouver ma femme, ma fille, ma famille.

    - Chloé...


    Ce mot parti de ma bouche tel un léger souffle, très bas encore. Mais.. Il fallait que je surmonte mes émotions, il fallait que je lui réponde, moi-même je ne pouvais plus attendre. Il fallait que je lui explique, il le fallait, il fallait qu'elle sache tout, qu'elle comprenne et qu'enfin, elle me croie!

    - Emily? C'est toi Emily. C'est parce qu'ils donné un autre nom mais tu t'en souviens pas, même une Mnésique ne pourrait retenir cela, c'est vrai c'est... C'est toi Emily...

    Un fou, simplement. C'est tout ce qu'elle devait être entrain de penser. S'il fallait, je l'implorai à genoux de me croire, car rien n'était pire pour moi de la voir là mais de redouter que c'était bel et bien pour la dernière fois.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - -



    Jump In The Fire
      With hell in my eyes
      And with death in my veins
      The end is closing in
      Feeding on the minds of man
      And from their souls within

    So come On! Jump in the Fire!

Revenir en haut Aller en bas
Jude Taylor
Mnésique | Don't forget...
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 19/04/2010

MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   Sam 16 Oct - 20:10



    Lorsque j’étais seule, hormis les débats que j’entretenais avec ma jument – avec moi-même, je vous l’accorde -, un de mes passe-temps favori était d’étudier les comportements des gens, de comprendre le pourquoi du comment de leurs actions et façon d’être. Mon « sujet » préféré était James, James Jefferson. Je parvenais en partie à le déchiffrer après toutes ces années et j’avais la très grande envie d’essayer d’expliquer ce qu’il pouvait bien y avoir dans la tête de son frère.

    Seulement, avec ce Joey Jones, j’allais avoir des problèmes à retourner sous toutes les coutures, je le sentais. Il avait l’air vraiment très... Etrange… Cela ce confirma lorsqu’il affirma que j’étais Emily. Moi. Je demeurai silencieuse, les sourcils légèrement froncés, le temps de songer à ce qu’il venait de dire. Qui m’avait donné un autre nom ? Ceux qui m’avait prénommés « Jude Taylor » étaient ceux qui m’avaient adoptés, lorsqu’ils m’avaient retrouvée seule dans la forêt. Abandonnée.

    Seulement, les paroles de l’homme qui me faisait face étaient contradictoires. Après tout, que pouvait-il savoir ? Son prénom était le même que celui gravé sur mon médaillon – coïncidence –, médaillon qu’il possédait également. Coïncidence, là aussi ? J’en doutais fortement. Se pourrait-il qu’il m’ait connue, petite ? Qu’il ait connu mes vrais parents ? Que je ressemble à un membre de ma famille biologique, et que par conséquent, il m’ait reconnue grâce à ça ?

    J’avais d’un coup tellement de choses à comprendre, tellement de choses à demander à celui qu’on décrivait comme un monstre, alors qu’il me faisait face avec l’air qu’aborderait un homme anéanti par le chagrin… Quels maux pouvaient assaillir son cœur et quels liens pouvais-je avoir avec tout ça pour le mettre dans un tel état ? Je réfléchis à une manière de lui demander tout ça, mais en douceur :

    - Je m’appelle Jude, pas Emily. Expliquez-moi, je ne suis pas certaine d’avoir tout bien saisi.

    Peut-être aurais-je du formuler ça autrement, songeais-je alors. Je laissai un blanc de cinq ou six secondes s’installer, et je repris :

    - Avez-vous un lien quelconque avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Z'aimez les extra-terrestres? [PV Joey]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Débat] À quel point aimez-vous lego ?
» Questions d'un extra débutant
» Si vous aimez les jeux vidéo...
» [G-Extra Booster] G-EB01: Cosmic Roar
» Morgane kelterbaum Gagne un QT!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kill Them All :: x Le RPG x :: x Blackpowl x :: Le Château-
Sauter vers: